Comptes-rendus des réunions | Ville du Marigot

  • 08 Nov 2018

Réunion citoyenne pour le titre mondial de Réserve de Biosphère, ville du Marigot.

 

Le Marigot était la ville hôte de la sixième réunion territoriale qui s’est tenue lundi 5 Novembre 2018. Les Marigotains ont affronté la pluie pour venir participer à la co-construction de la candidature de la Martinique au titre mondial de Réserve de Biosphère auprès de l’UNESCO.

Le Maire, M. Joseph Peraste, a accueilli les habitants dans l’espace Michel Renard de l’Hôtel de Ville. Mme Nathalie de Pompignan, présidente de l’Association qui porte ce projet collectif et fédérateur, est intervenue pour présenter et expliquer les concepts, la procédure et les atouts de cette candidature pour la Martinique et ses communes. La Réserve de Biosphère associe les acteurs et leur territoire à une triple démarche : conserver et valoriser les richesses naturelles et culturelles ; développer et valoriser les savoir-faire, produits et activités en faveur du développement durable ; promouvoir et valoriser la recherche et l’éducation à l’environnement. Les habitants du Marigot très attentifs se sont interrogés sur la reconnaissance « Réserve de Biosphère » et les liens avec la candidature au titre de Patrimoine mondial de l’UNESCO pour 2 sites du territoire : les volcans et forêts de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord. Les objectifs différents et complémentaires de ces deux reconnaissances de l’UNESCO ont été expliqués. M. Didier Babin, président du comité MAB-France, Programme Homme et Biosphère de l’UNESCO (lien vers l’article à mettre) a confirmé, dans un récent communiqué de presse, que cette double démarche de la Martinique à une reconnaissance mondiale auprès de l’UNESCO est une chance à saisir pour le territoire.

Puis, les participants ont été conviés aux ateliers participatifs. Quatre ateliers leur ont permis de s’exprimer sur les trésors de leur commune puis de la Martinique : le premier se focalisant sur les richesses naturelles, le deuxième sur les richesses culturelles, le troisième sur les savoir-faire et activités en lien avec le développement durable et le dernier sur la recherche et l’éducation à l’environnement.

Pour la commune du Marigot, les participants ont mis en lumière le point de vue de Bellevue, qu’ils ont qualifié de « meilleur point de vue de la Martinique ». Les escargots de rivière, comme les planorbes, mais aussi les vignots ont été également cités, tout comme les brigots, de la collecte à l’assiette (soupe de brigots et fricassée). L’innovation a été aussi mise à l’honneur : la plateforme Essainia pour le traitement et recyclage des déchets d’assainissement non-collectif, projet original et écologique, une première à l’échelle nationale, se trouve au Marigot. Enfin, les efforts de recherche et sensibilisation pour une culture bananière banane propre et biologique ont également été soulignés.

Pour la Martinique, les habitants du Marigot ont mis en exergue des trésors naturels comme la rivière  Lézarde, traversant 7 communes et la plus longue rivière de l’île, la montagne Pelée, les Pitons mais également les écosystèmes comme la mangrove, les récifs coralliens ou encore les herbiers. Les coutumes lors des fêtes de la Toussaint, Noël et Pâques sont des richesses culturelles à valoriser ainsi que les veillés, rythmées par les contes. Les Marigotains ont noté la sensibilisation et la surveillance de la qualité de l’air réalisées par l’Association Madininair.

Les participants ont proposé de nombreuses actions de valorisation de leur territoire : un mouvement collectif d’aide à la restauration des sites architecturaux à l’abandon ; l’organisation de festival autour de la musique, de la danse, de sculptures et de la couture pour valoriser les artistes passionnés mais inconnus de la commune du Marigot ; la plantation de palétuviers. A l’image du boyo thon du Prêcheur, les brigots pourraient être mis à l’honneur au Marigot. Les habitants ont proposé que soient organisées des visites de la plateforme Essainia par les établissements scolaires de Martinique.

Le Maire a clôturé la réunion en remerciant l’Association et tous les habitants pour leurs contributions très intéressantes. Il a apprécié l’engagement des habitants qui « à mesure qu’ils avançaient dans leur atelier, s’engageaient d’autant plus » et souligné que les participations avaient été de qualité, signe d’un joli succès pour Le Marigot.

La prochaine réunion publique se tiendra à Fort-de-France, le lundi 12 novembre, à 18h 30, à l’Hôtel de Ville, salle des délibérations.