Compte-rendu des réunions | Ville d’Ajoupa-Bouillon

  • 19 Juil 2019

Réunion citoyenne pour le titre mondial de Réserve de Biosphère, ville d’Ajoupa-Bouillon

 

 

Les réunions du mois de Juillet se poursuivent. Nous étions mardi 16 juillet dans la fraîcheur d’Ajoupa-Bouillon, pour présenter le projet aux habitants et co-construire la candidature au titre mondial de Réserve de Biosphère. Monsieur le Maire, M. Maurice Bonté, a remercié les administrés d’avoir répondu présent et adressé ses vifs remerciements à l’association.

Nathalie de Pompignan, Présidente de l’association, a remercié M. le Maire et les participants de leur accueil et leur présence, avant d’exposer le projet de candidature porté par l’association. Ce titre est attribué aux territoires qui souhaitent s’engager dans la conservation et la valorisation de leurs richesses naturelles et culturelles, améliorer les conditions de vie des populations en assurant la promotion et la valorisation des savoir-faire, produits et services tournés vers un développement soutenable, et encourager et valoriser la recherche scientifique et l’éducation à l’environnement. Valoriser et fédérer sont les maîtres mots de la démarche. De plus, cette désignation donne accès à des réseaux de coopération nationaux, régionaux et mondiaux ainsi qu’à des partenariats et financements internationaux. Elle apporte attractivité, valorisation et visibilité des atouts du territoire dans son ensemble et est un levier de développement économique et social.

Suite à la présentation, forts de ces informations, les habitants se sont partagés en quatre groupes, pour réfléchir ensemble aux atouts qu’ils souhaitent mettre en avant dans leur commune et en Martinique, mais aussi à des propositions destinées à les valoriser et à aller vers un développement durable.

Richesses naturelles – Les Bouillonais sont fiers de leurs rivières et cascades, en particulier la cascade Dany, le Saut Babin, les Gorges de la Falaise et la rivière Falaise. Ils ont également mentionné la Montagne Pelée, le climat de la commune pour sa fraîcheur et sa pluviométrie, ses terres fertiles, et les sentiers de randonnée.

En Martinique, de nombreux sites naturels d’exception sont présents. Ils apprécient tout particulièrement le Tombolo de Sainte-Marie, la Caravelle, le Rocher du Diamant, la Baignoire de Joséphine, la Montagne Pelée et les Pitons du Carbet. La faune est un atout incontournable avec ses diverses espèces emblématiques comme les colibris, les tortues, l’iguane des Petites Antilles, le crabe mantou, le trigonocéphale, la matoutou falaise, le manicou, et la mangouste, et, sur les flancs de la Montagne Pelée, une espèce de grenouille endémique: l’allobates chalcopis. La flore est toute aussi précieuse et diversifiée (fleurs, plantes médicinales, épices, etc.). Et puis, sont pris en considération les rivières, la route de la Trace et sa forêt tropicale, les plages de sable blanc et noir, les mangroves, les îlets, les sources d’eau et le thermalisme, le lahar, la diversité des paysages et les nombreux points de vue. Le vent, la mer et le soleil ont aussi été nommés, comme richesses naturelles sources d’énergie. Enfin, différentes menaces ont été identifiées. La pollution terrestre et marine en est une de grande ampleur, tout comme les déchets, les produits phytosanitaires et les VHU. Les risques naturels (cyclones, séismes), les incendies, les glissements de terrain, ou encore la sécheresse ont été mentionnés. Les sargasses et les espèces invasives (iguane commun, poisson lion, escargots, merles, miconia et lianes) ont été citées. Enfin, le manque de campagne de sensibilisation à l’environnement et le manque d’évolution de la législation contribuent à la dégradation de l’environnement.

Richesses culturelles – De nombreux événements culturels sont organisés dans la commune : la journée Tray Dous, ou fête du Bonbon-Péyi, qui remet au goût du jour les saveurs sucrées d’antan, la journée Acameke (mot d’origine caraïbe, signifiant : venez, entrez), journée de découverte des richesses de la commune, la journée champêtre, la fête patronale, le championnat vacances, le concours Kaz en flé et le Relais du Plein Nord, qui arrive à Ajoupa-Bouillon. L’Eglise baroque de l’Immaculée Conception et le pont de la Falaise font aussi partie des atouts d’Ajoupa Bouillon.

En Martinique, les participants ont cité le Carnaval, le Tour des yoles, le Tour cycliste, le Festival de Fort de France, la Fête du rhum, le Festival Bel Air à Sainte-Marie, la Fête du 22 mai, la Banane en fête, mais aussi les musiques traditionnelles, la vannerie, la culture de l’indianité, la gastronomie (trempage, farine de manioc, …), le bois flô, ainsi que le Jardin Emeraude, le Zoo, le Jardin de Balata et la Bibliothèque Schoelcher. Ils souhaiteraient en priorité que les anciens puissent transmettre leurs savoirs concernant la gastronomie. La création d’ateliers de musiques et de danses traditionnelles (biguine, mazurka, bèlè), la mise en valeur de l’artisanat local (vannerie, poterie, costume, cordonnerie, tambour, …), et le développement des échanges linguistiques et culturels via des cours et ateliers sont les suggestions présentées. Une meilleure signalisation des différents sites en Martinique est également proposée.

Savoir-faire, produits et activités liés au développement durable – A Ajoupa-Bouillon, les habitants ont mis en avant l’agriculture (cristophine, dachine, ananas, banane, canne à sucre, …), le fleurissement, les restaurants avec leurs menus locaux, les randonnées, les visites de plantations, en particulier la culture d’ananas, l’artisanat du bois, la peinture et les vernissages organisés durant la semaine culturelle. Les journées Acameke et Tray Dous sont particulièrement plébiscitées.

En Martinique, les atouts reconnus par tous sont la yole et le surf, le Grand Raid, le cyclisme, le football, le Carnaval, la gastronomie, ainsi que le rhum bio. Les participants aimeraient que soit développé le fleurissement des villes et mis en valeur les circuits de randonnées, en particulier par la formation de guides et la présence de balisage. De plus, il leur parait nécessaire de réaliser des formations linguistiques pour accueillir les touristes et mieux définir les circuits touristiques afin que l’ensemble de la Martinique puisse en bénéficier, par exemple au travers d’une plus large communication (affichage, vidéos, …) et de coopérations territoriales.

Recherche et éducation à l’environnement – A Ajoupa-Bouillon, il existe différentes structures d’éducation à l’environnement : les jardins de l’Ajoupa, la Palmeraie, le Jardin de Papillons et un jardin partagé. De plus, la commune propose des randonnées récréatives et ses sites et jardins sont ouverts gratuitement au public lors de la journée Acameke. Le sentier botanique des Ombrages, malheureusement abandonné aujourd’hui, a été un atout de la commune.

En Martinique, Cap Nord est un point relais du Label Eco Ecole, créé en métropole, qui propose 7 thématiques d’intervention, du primaire au lycée : le gaspillage alimentaire, la gestion des déchets, la gestion de l’eau, l’énergie, la biodiversité, la solidarité et la santé. Les habitants ont mis en avant, à l’échelle du territoire, les jardins créoles urbains et péri-urbains, comme le Jardin de Tivoli, de Dillon, et les jardins partagés. Les propositions ont été très riches : la revalorisation du sentier des Ombrages et du saut Babin, la création de plantothèques d’urgence dans les communes, et la valorisation de la production et consommation locale. Puis, sur le modèle du label Eco Ecole, ils voudraient créer un outil pédagogique scolaire, adapté à la Martinique, en matière d’éducation à l’environnement et de développement durable. Enfin, il leur a paru important que les différentes communautés martiniquaises partagent et s’enrichissent des savoirs de chacune, tant sur le plan alimentaire, domestique que médicinal.

Afin de conclure cette réunion, la Présidente de l’association, Mme de Pompignan, et Monsieur le Maire, M. Maurice Bonté, ont remercié chaleureusement les habitants pour leur participation active, pour la richesse de leurs propositions et pour ce fructueux moment de partage.