Comptes-rendus des réunions | Ville du Diamant

  • 01 Oct 2018

Réunion citoyenne pour le titre mondial de Réserve de Biosphère,  ville du Diamant 

 

La première réunion de co-construction de la candidature au titre mondial de Réserve de Biosphère/UNESCO s’est tenue dans la ville du Diamant mardi 18 Septembre 2018.

Un public nombreux de diamantinois a été accueilli par Monsieur le Maire, Gilbert Eustache. Puis Nathalie de Pompignan, présidente de l’association « Martinique Réserve de Biosphère », a présenté le projet de candidature de la Martinique à ce titre mondial, ainsi que les atouts de cette candidature pour l’île. Elle a rappelé également le processus de co-construction citoyenne qui s’inscrit dans la démarche.

La Martinique a des atouts considérables. L’obtention de ce titre mondial, qui n’impose aucune réglementation, sera pour l’île un levier de développement économique et social. Il valorisera nos richesses biologiques et culturelles, nos savoir-faire, nos produits et nos activités engagés en faveur du développement durable et encouragera la recherche scientifique et l’éducation environnementale.

Ainsi le public a pu participer activement aux quatre ateliers de co-construction, et apporter sa contribution effective en identifiant les principaux atouts du territoire. Ces quatre ateliers concernaient les richesses naturelles, les richesses culturelles, les activités humaines contribuant au développement durable et les activités d’éducation, formation et de recherche.

Chaque atelier a permis de faire émerger les atouts de la commune ainsi que ceux de la Martinique Les participants ont mis en avant le rocher du Diamant, le morne Larcher, le Cap 110 ou encore des initiatives innovantes comme la station d’épuration de Dizac, pensée comme un jardin botanique. A l’échelle de l’île, ils ont notamment mis en avant la mosaïque des paysages, les musiques traditionnelles (biguine, mazurka, zouk…), le rhum et les distilleries, ou encore les recherches d’innovation en permaculture.

Les données collectées lors des réunions territoriales seront réintégrées dans un document de synthèse qui sera le juste reflet des participations citoyennes. Car ce sont bien les martiniquais, et eux-seuls, qui portent la candidature de la Martinique au prestigieux titre de l’UNESCO.