La Martinique dans l’attente du titre mondial de Réserve de Biosphère

  • 02 Juin 2021

En 2017, l’Association Martinique Réserve de Biosphère, a initié, avec l’appui des acteurs territoriaux, la procédure de candidature de la Martinique au titre mondial de Réserve de Biosphère, attribué par le Programme Homme et Biosphère (Man And Biosphere – MAB) de l’UNESCO.

Le Programme Homme et Biosphère (MAB) rassemble des territoires engagés dans une démarche de développement économique et social soutenable, associée à la préservation de leurs richesses naturelles et culturelles. Il est un des plus anciens et des plus importants de l’UNESCO et constitue depuis 1971 un réseau de coopération mondiale (714 territoires Réserves de Biosphère dans 129 pays), régionale (14 Réserves de Biosphère dans 8 pays de la Caraïbe) et nationale (14 Réserves de Biosphère en France dont 2 ultra-marines, la Guadeloupe et la Polynésie).

La procédure de candidature repose sur une démarche participative et la constitution du dossier par les Martiniquais a fait l’objet des étapes suivantes :

• De septembre 2018 à octobre 2019, des réunions publiques d’information et de co-construction de la candidature avec délibérations, se sont tenues dans chacune des 34 communes de Martinique en présence des Maires, des élus municipaux et des habitants. Tous se sont impliqués dans des ateliers de travail autour de 4 thématiques : 1 – Richesses naturelles, 2 – Richesses culturelles, 3 – Savoir-faire, produits et services engagés en faveur d’un développement soutenable, 4 – Recherche scientifique et éducation à l’environnement.
• Le 12 décembre 2019, une réunion de synthèse des propositions d’actions formulées par les habitants a été organisée aux fins d’information de l’ensemble des acteurs publics et privés du territoire. Ont été conviés les représentants du monde associatif, économique, académique, scientifique et religieux, les autorités territoriales et l’État.
• En mai 2020, le dossier de candidature a été remis au Comité français du Programme Homme et Biosphère de l’UNESCO. Ce Comité l’a validé en septembre et transmis officiellement à l’UNESCO, où il a été examiné fin mars 2021, par les experts du Conseil International du Programme Homme et Biosphère.

En raison de la crise pandémique actuelle, la 33ème session du Conseil International de Coordination du Programme MAB (CIC-MAB) qui devait se tenir en juin au Nigéria sera reportée en septembre 2021.
Si l’avis des experts internationaux a été favorable, le CIC-MAB validera à cette occasion la candidature de la Martinique et l’inclusion de nouvelles Réserves de Biosphère dans le réseau mondial.

C’est avec une grande confiance dans la qualité et la richesse du dossier de candidature de l’ensemble du territoire que nous restons dans l’attente de cette décision.